Texte à méditer :  Deux choses participent de la connaissance : le silence tranquille et l’intériorité.   BOUDDHA
Image au hasard

Randos

Fermer 0) Cartes

Fermer 1) Alimentation

Fermer 2) Matos

Fermer 3) Régles de sécurité

Fermer 4) Trucs en vrac

Fermer ALPES - GR5

Fermer CHARTREUSE - GR9

Fermer COMPOSTELLE - GR65

Fermer OISANS - GR54

Fermer PYRENEES - GR10

Fermer QUEBEC - Route Verte 2

Fermer QUEYRAS - GR58

Fermer VERCORS - GR91

Vous êtes d'ici aussi !
OISANS - GR54 - infos générales
INFOS OISANS (GR54)
 
Il est impossible de proposer un récit détaillé et quotidien du tour de l’Oisans (GR54) car aucune note suffisante n’a été prise durant la randonnée.
 
Néanmoins voici un minimum d’informations utiles ou pratiques pouvant apporter une vision générale sur cet itinéraire de très appréciable sportivité !
 
● ANIMAUX :
Autour de la Muzelle, des chamois. Un peu partout sur l’itinéraire des marmottes… et des moutons. 
 
● BALISAGE :
Très bon et bien présent sur l’ensemble du parcours. Rares et peu probables sont les risques de se perdre.
 
● BIVOUAC :
Certains ne peuvent pas se passer d’un bon lit en refuge ou gîte d’étape, avec le repas pris à table. Parfois reposant et convivial, ce n’est pourtant pas très intime. Pourquoi ne pas préférer le bivouac ? Avantage : On plante sa tente où on veut, parfois au milieu de superbes paysages et on se réveille avec un panorama exceptionnel.
 
Lieux de bivouacs sympas ou supposés tels :
-         Plateau d’Emparis : col du Souchet (2365 m) avec vue imprenable sur la Meije (pas d’eau).
-         Plateau d’Emparis : lac Noir et lac Lérié.
-         Col d’Arsine (2348 m), de part et d’autre du col. Eau.
-         Vallon de Chambran (1719 m). Eau.
-         Hors GR54 : Lac de l’Eychauda (2514 m).
-         Sous le Pas de la Cavale (2735 m) à Champ Rond ou la Saume. Alpage douillet mais pas d’eau.
-         Vallon de Gouiran (2497 m). Eau ?
-         Cabane du Ramu (sous le col de la Muzelle. Fermée). Eau (?) et chamois.
 
Bien sûr, en quittant un emplacement de bivouac on n’oubliera pas de faire place nette en emportant ses modestes déchets. Evidemment.
 
● CARTOGRAPHIE :
Pas nécessaire d’acheter des cartes supplémentaires. Celles reproduites dans le topo guide même au 1/50.000e suffisent amplement.
 
● DENIVELE : 14.000 mètres.
Sur une base de 10 jours, cela fait 1.400 mètres quotidiens.
Selon l’itinéraire et les étapes choisies, vous aurez au moins un col d’importance par jour. Parfois trois, si vous enquillez comme nous dans la même journée : Le col de l’Aup Martin (2761 m) + le col de la Vallette (2668 m) + le col de Gouiran (2597 m)…
De toute évidence et à plus forte raison l’été, conseil sage est de partir tôt le matin avant l’arrivée du soleil. Faire de longues étapes peut-être, sans oublier des pauses régulières à l’ombre.
 
● DIFFICULTES : 3 difficultés « seulement » dans le tour de l’Oisans, où on prêtera un peu d’attention.
 
1)      La première difficulté résulte plus de la surprise que de l’effort important. Les premières minutes au départ de Bourg d’Oisans, vous êtes accueillis par un passage de quelques dizaines de mètres, en plusieurs tronçons, équipés d’une main courante. Peu de difficulté, pas de dangerosité particulière, mais un bon dénivelé avalé en quelques mètres avec beaucoup de surprise, car aucune mention n’en est faite dans le topo guide…
 
2)      Col de l’Aup Martin (2761 m). Les derniers mètres avant d’atteindre le point culminant du tour de l’Oisans (GR54) sont tracés dans un petit schiste poudreux à l’assiette en dévers. Les rares pierres qui débaroulent se dirigent dans le ravin.
 
3)      Col de la Muzelle (2625 m). Depuis le col de Côte Belle ou la cabane du Ramu, le col de la Muzelle offre un impressionnant spectacle de verticalité infranchissable. Et pourtant toute l’ascension se fait sur la croupe d’une arête schisteuse très pentue et par endroit glissante. Moins impressionnante que l’ascension de l’Aup Martin, celle du col de la Muzelle requiert de l’attention et un peu de prudence à la montée comme à la descente, durant une petite demi heure environ.    
 
● DUREE :
240 kilomètres et 14.000 mètres de dénivelé. A l’époque, « gentils béotiens » trop lourdement chargés et peu entraînés, nous avions mis 12 jours pour la randonnée, en prenant parfois le temps. Le tour de l’Oisans (GR54) peut se faire en 9 jours, sans doute moins.
Je me souviens, lors d’un week-end à la Muzelle avoir croisé sous le col un adepte de la course en montagne. Equipement minimaliste : collant intégral, porte bidons, bandana, bâtons et basquets. Ni sac, ni tente, ni rien ! Il faisait le tour de l’Oisans en 5 jours…
 
● HEBERGEMENT :
La plupart des localités (en fonction de leur importance) disposent de gîte d’étape, de campings, de chambres d’hôtes ou d’hôtels. Si vous choisissez de faire étape à Vallouise dans l’un des gîtes, pensez à réserver longtemps à l’avance, surtout en plein été. Idem pour le refuge de la Muzelle à la capacité limitée. Le camping est une bonne alternative. Celui de la Chapelle en Valgaudemar, tenu à l’époque par deux petites grands-mères, en plus de n’être pas cher, faisait une réduction pour les randonneurs parcourant le tour de l’Oisans !  
 
● PANORAMA :
Exceptionnel au plateau d’Emparis avec une vue magistrale sur le massif de la Meije et ses glaciers.
Les paysages changent souvent. Des alpages immenses d’Emparis on passe aux remontées mécaniques de Monêtier les Bains pour retrouver l’isolement lunaire du col de Gouiran.
 

● RAVITAILLEMENT :
Tous les villages ont en théorie une épicerie (sauf Le Désert et peut-être Villar Loubière), ou un gîte proposant un peu de ravitaillement. Pas de supermarché à attendre sur l’itinéraire ! Bon ravitaillement général. Prévoir tout de même un minimum de trois jours dans le sac. Deux jours pour rallier les épiceries entre elles et un jour de plus en cas d’intempéries qui vous obligerait à rester sur place, en pleine montagne.
 
● MORALITE :
Le tour de l’Oisans (GR54) se mérite « un peu » il est vrai.
Mais la diversité des paysages, la forme physique, le bronzage et les souvenirs que vous en rapporterez, compenseront
les « quelques difficultés » à surmonter au cours la randonnée ! 
 
 

Date de création : 14/05/2008 @ 08:56
Dernière modification : 14/05/2008 @ 08:56
Catégorie : OISANS - GR54
Page lue 6096 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Réaction n°1 

par maxxub le 28/07/2008 @ 23:45

Dans la catégorie "Animaux", ne pas négliger la présence de loups en oisans...

L'hiver dernier, j'ai trouvé une patte de chamois déchiquetée dans la neige; c'était entre Valsenestre et le col de la Muzelle, non loin des anciennes cantines des carrières.

NB : bravo pour ta participation à GoogleEarth : c'est précis et complet !


Connexion...
  Membre: 0

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 5

Total visites Total visites: 318224  

Record connectés:
Record connectés:Cumulé: 168

Le 01/06/2012 @ 06:46


Webmaster - Infos
Vous êtes ici !
^ Haut ^