Texte à méditer :  Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle ?   BOUDDHA
Image au hasard

Randos

Fermer 0) Cartes

Fermer 1) Alimentation

Fermer 2) Matos

Fermer 3) Régles de sécurité

Fermer 4) Trucs en vrac

Fermer ALPES - GR5

Fermer CHARTREUSE - GR9

Fermer COMPOSTELLE - GR65

Fermer OISANS - GR54

Fermer PYRENEES - GR10

Fermer QUEBEC - Route Verte 2

Fermer QUEYRAS - GR58

Fermer VERCORS - GR91

Vous êtes d'ici aussi !
PYRENEES - GR10 - JOUR 42 bis

JOUR 42 bis – Lundi 23 août 2004

 
Hier soir, il m’aurait tout à fait été loisible de descendre d’une traite à Banyuls.
A l’image de Philippe, qui est bien vite descendu du col de Salfort jusqu’à la gare où l’attendait le train du retour. A-t-il au moins été sur la plage ?
Plutôt que de manger un vague fond de semoule baigné dans l’eau froide (cartouche de gaz vide !), j’aurai pu manger une bonne et large pizza confortablement installé à une terrasse en bord de mer. J’aurai pu m’épargner une dernière nuit allongé sur un sol caillouteux à souhait qui picote le dos mieux que des aiguilles. 
Mais voilà, je voulais plus que tout, voir se lever le soleil sur la Méditerranée !
Petite déception au moment de l’apparition solaire, le ciel voilé atténue considérablement la joie ultime qu’aurait pu procurer les reflets d’or
sur la grande bleue.
Quarante-cinq minutes de descente tranquille dans les dernières vignes puis dans les ruelles permettent d’atteindre finalement la mairie de Banyuls et sa fresque murale célébrant le GR 10.
Lorsque à l’issu d’une bonne petite balade ou d’une grande randonnée, harassé de fatigue, maculé de la sueur des jours difficiles, buriné de soleil vous atteindrez le but ultime tant attendu qu’est l’arrivée, vous laisserez sans doute échapper de longs soupirs.
Soupir de soulagement d’être arrivé entier comme ici à Banyuls après tant et tant d’efforts dont peu de personnes connaissent la valeur exacte. Soupir de mélancolie pour une rando difficile mais déjà terminée, signe qu’il faut rentrer, reprendre le chemin des jours ordinaires.
Soupir d’incompréhension aussi avec le choc des réalités, des mentalités.
Assis sur le parapet face à la plage de Banyuls et la Méditerranée grande offerte, je soufflais à qui mieux mieux.
Passe un homme un journal sous le bras et chien en laisse.
-          Alors c’est dur ?!
-          Oui, d’autant plus que je viens d’Hendaye à pied, ça fait une trotte.
-          Oh là oui, ça doit faire loin. Et tout à pied ? Personne ne vous a pris en stop ?
-          Non ! Surtout pas.
-          Hé oui, avant les gens prenaient les autostoppeurs, maintenant ça ne se fait plus.
-         

Plage de Banyuls


Date de création : 06/09/2008 @ 09:17
Dernière modification : 06/09/2008 @ 09:17
Catégorie : PYRENEES - GR10
Page lue 3400 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Connexion...
  Membre: 0

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 3

Total visites Total visites: 325010  

Record connectés:
Record connectés:Cumulé: 168

Le 01/06/2012 @ 06:46


Webmaster - Infos
Vous êtes ici !
^ Haut ^