Texte à méditer :  On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités.   GANDHI
Image au hasard

Randos

Fermer 0) Cartes

Fermer 1) Alimentation

Fermer 2) Matos

Fermer 3) Régles de sécurité

Fermer 4) Trucs en vrac

Fermer ALPES - GR5

Fermer CHARTREUSE - GR9

Fermer COMPOSTELLE - GR65

Fermer OISANS - GR54

Fermer PYRENEES - GR10

Fermer QUEBEC - Route Verte 2

Fermer QUEYRAS - GR58

Fermer VERCORS - GR91

Vous êtes d'ici aussi !
COMPOSTELLE - GR65 - JOUR 07
Jour 7 – 2 avril 2009 – chemin de Compostelle
 
De Valencogne à un champ à la sortie de La Frette 
 
Après une nuit inhabituelle passée au chaud et dans un bon lit, retour à la « triste réalité ». J’ai bien du mal à décoller ce matin, avec certes du linge propre mais les yeux embués de sommeil et le corps plein de fatigue. Merci à Marie Anne de m’avoir si bien accueilli lors d’un passage à l’improviste !
Le balisage du chemin de Compostelle passe devant chez elle, il n’y a pas loin à chercher.
Le soleil peine à apparaître et moi à émerger. Le sentier déroule son nouvel itinéraire entre bois, prairies et clairières, toujours le long de champs cultivés. En descendant ainsi en direction du Pin, presque au sommet de la colline, je pensais naïvement que l’on pourrait jouir d’une vue panoramique et dégagée sur le lac de Paladru. Nenni. Rien d’autre que champs et bois à l’horizon. Au petit hameau avant d’arriver au Pin, une belle patte de poulet trône au milieu de la chaussée. Sans doute est-ce là pour porter bonheur aux pèlerins. Merci de l’attention !
Le Pin (553 m) et sa halle miniature couverte avec des bancs face à l’église. Le temps se couvre, le vent renaît. 10°C à 11 heures. L’église est très sombre, glaciale et carrément vilaine. Donne pas vraiment envie de s’attarder avec une décoration extrêmement dépouillée. Hormis les deux cadrans solaires du clocher, hors service aujourd’hui comme le soleil, et une poignée de rares beaux tableaux, la visite n’est pas d’une obligation première. Toilettes à côté et petite épicerie en face. A lire le topo guide, j’avais imaginé que l’ancienne chartreuse de Silve Bénite était une imposante demeure de pierre rongée par la végétation à l’image des temples incas perdus dans la jungle. Pas du tout ! Le bâtiment principal et les dépendances sont clôturés d’un haut mur irréprochable de qualité car l’ensemble appartient à … la communauté de communes. Parcours très sympa en sous-bois au sol jonché de feuilles mortes, on se croirait à l’automne cherchant des champignons. Dans le hameau de Blaune (580 m), un banc apaise le randonneur, par contre les robinets d’eau demeurent secs. On ne peut décidément pas tout avoir. Passage sous l’autoroute avant le hameau de Quétan, posé là on ne sait pourquoi. La rue principale du hameau compte dix maisons et cinq chiens qui aboient à mon passage. La traversée de lotissements neufs, de hameaux isolés ou de villages ruraux se fait immanquablement accompagnée de hurlements de meutes de chiens de toutes races et gabarits. Qu’il est apaisant le soir venu de souffler sous la tente, et de sombrer sous le chant limpide des oiseaux.
A la sortie de Quétan, une belle grimpette conduit à la ferme du Crêt (644 m – 14°C à 14h30), située sur un replat. Nouvelle grimpette pour changer de vallon et descendre sur la ferme du Futau (640 m) qui fait office de chambre d’hôtes. Enfin… les deux chiens qui y aboient à s’en fendre la mâchoire ne le savent pas sinon ils feraient preuve de plus d’amabilité. Le GR65 contourne la propriété sur trois côtés avant de s’enfoncer dans le bois. Là, pour rejoindre les abords du Grand Lemps, il y a une belle descente bien raide, labourée à souhait par les engins de bucheron. Une descente comme celle-là ne doit pas être aisée par temps de pluie et sentier boueux. Imaginez dans l’autre sens : « apocalypse now dans les terres froides ! »
Le Grand Lemps (470 m) et premier coup de tampon à la poste permettant de dater officiellement ma progression. Le client suivant me demande si je fais le chemin de Compostelle, où je vais, d’où je viens, etc.
-          Je vais essayer d’aller jusqu’à Saint Jean Pied de Port et éventuellement ensuite prendre le GR10 pour les crêtes d’Iparla et Hendaye.
-          Le pays basque c’est mon pays çà et Iparla avec ses vautours, je connais bien ! Bon courage.
A la sortie du Grand Lemps, je marque une nouvelle pause car même si l’itinéraire passe majoritairement en plaine, je suis vite fatigué et les pieds font mal. Passe un pépé l’air mi ahuri, mi dans la lune, jovial et béat à la fois.
-          Alors, encore 1800 kilomètres pour aller au bout ?
-          Non, un peu moins.
-          Moi aussi je fais un peu du chemin de Compostelle. Là par exemple, je rentre de faire les courses du Grand Lemps, direction Bévenais.
Le hameau suivant, sur le GR bitumé est effectivement Bévenais. Jusqu’à La Frette, beaucoup d’habitations, de hameaux, de chiens hurlants et de goudron. Je rencontre deux types, la soixantaine passée qui roulent en voiture sur les chemins vicinaux du GR65. Ils balisent le sentier de Compostelle dans le secteur. L’un d’eux me montre fièrement sa pleine main de petits carrés bleus et jaunes qu’ils s’apprêtent à clouer sur les arbres et poteaux. L’autre, plus directif, me demande si je suis anglais, suisse ou allemand et si je vais « au bout ».
A la sortie de La Frette, le balisage mène tout droit dans l’allée boisée d’un château. Tiens, ce soir on a réservé une chambre d’hôtes ultra chic ? Le sentier contourne le mur d’enceinte et s’engage dans une autre allée rectiligne bordée à droite par des champs. C’est bon les champs pour les randonneurs fatigués qui veulent trouver un coin tranquille pour se reposer un peu. Je plante la tente à l’extrémité du champs, à quelques centaines de mètres du prochain hameau : Le Plantier. Les jours rallongent un peu, mais la température a du mal encore à monter en soirée : 14°C sous la tente à 20h10.
 
Durée effective de marche : 5h58
 

Date de création : 13/06/2009 @ 12:31
Dernière modification : 13/06/2009 @ 12:33
Catégorie : COMPOSTELLE - GR65
Page lue 2656 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Connexion...
  Membre: 0

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 5

Total visites Total visites: 319358  

Record connectés:
Record connectés:Cumulé: 168

Le 01/06/2012 @ 06:46


Webmaster - Infos
Vous êtes ici !
^ Haut ^