Texte à méditer :  La réalisation réside dans la pratique.   BOUDDHA
Image au hasard

Le Pelleyer - 1260 m
Randos

Fermer 0) Cartes

Fermer 1) Alimentation

Fermer 2) Matos

Fermer 3) Régles de sécurité

Fermer 4) Trucs en vrac

Fermer ALPES - GR5

Fermer CHARTREUSE - GR9

Fermer COMPOSTELLE - GR65

Fermer OISANS - GR54

Fermer PYRENEES - GR10

Fermer QUEBEC - Route Verte 2

Fermer QUEYRAS - GR58

Fermer VERCORS - GR91

Vous êtes d'ici aussi !
QUEYRAS - GR58 - JOUR 1

INTRO

 

Voici le récit du Tour du Queyras – GR58.

 

Comme à l’habitude le récit présenté est rédigé chaque soir sous la tente, après la journée de marche.

Ce n’est aucunement de la littérature, simplement du vécu en conditions réelles, avec les impressions du moment.

 

Une petite partie des photos est dévoilée en accompagnement du texte. Pour découvrir les photos du Tour du Queyras dans leur intégralité (environ 550 photos), rendez-vous dans l’album photo approprié, en cliquant ici.

 

Possibilité également de découvrir les photos sur Google Earth...

En les cherchant un peu le long du parcours, mais il y en a suffisamment pour que vous arriviez aisément à les trouver :

à Briançon, Brunissard, Château Queyras, Saint Véran et ailleurs.

 

Bonne lecture, excellent visionnage.

 

 

 

 


 

 

 

 

Jour 1 – Lundi 20 juillet 2009 – Tour du Queyras – GR58

 

 

De Briançon aux chalets des Ayes.

 

 

Parti en début d’après-midi sous le soleil radieux de Briançon (plus haute ville des Alpes), après avoir dégusté une pizza le long de la gargouille. Pour rejoindre Brunissard et basculer dans le Queyras, il me faut préalablement suivre le GR5 et descendre de la cité fortifiée à la ville basse, jusqu’à Villar Saint Pancrace. « Traditionnellement », c'est-à-dire les deux ou trois autres fois où j’ai emprunté le GR5, je traçais droit sur le goudron, de Briançon (depuis la gare SNCF,) à Villar Saint Pancrace, sans me soucier du balisage. Cette fois-ci, je l’ai suivi à la lettre, par acquis de conscience. Conclusion : le balisage du GR5 fait revenir sur nos pas, rallonge avec du dénivelé pas utile au départ, donc mieux vaut gagner Villar Saint Pancrace par la route, c’est bien plus tranquille et rapide. Petite pause sur le banc situé face à la chapelle dominant le village et offrant la dernière vue panoramique sur la vallée et Briançon rageusement protégée par ses nombreux forts satellites haut perchés. 30°C au soleil à 17h00.

La suite du chemin est sans surprise jusqu’aux chalets des Ayes. Un peu de sentier et beaucoup de piste carrossable en faux plat pour atteindre ce joli petit hameau estival. Le soleil décline, le vallon se couvre d’ombre. Il ne fait plus que 20°C. A la sortie du hameau, je discute avec plaisir avec un jeune randonneur qui fait le GR5 depuis Thonon et qui veut rallier Menton. Totalement réalisable, car je parle en connaissance de cause ! Souvenirs, souvenirs… Il va bivouaquer là, car son équipement ultra léger (et sommaire) lui interdit le froid et les nuits à plus haute altitude. Néanmoins, ici dans ce passage resserré où la bise accélère, qui plus est en bordure de ruisseau, je doute que la nuit n’ait pas été glaciale. Je continue tranquillement l’ascension qui demande une bonne 1h30 dans les bois jusqu’à atteindre les chalets de Vers le col. J’aurai aimé m’approcher du col pour bivouaquer car il y a plus haut de belles terrasses herbeuses, mais point trop n’en faut, surtout le premier jour. Arrivée à 20h00.

Vingt minutes sont nécessaires pour monter la tente (Tadpole 23 – North Face – 2 places), dont je ne me suis plus guère servi depuis les Pyrénées. Trois mâts à monter au lieu de deux, voilà toute la différence ! L’intérieur m’apparaît vaste par rapport à la tente emportée sur le chemin de Compostelle (GR65 – Genève à St Jean Pied de Port). Repas du soir pantagruélique, tant les victuailles sont abondantes… et aussi lourdes à porter ! Bu presque 5 litres d’eau depuis Briançon. Bien fatigué par la grimpette et le poids du sac, il me faut encore souffler pour gonfler le matelas pneumatique acheté au Québec. Un troupeau de brebis dort ce soir au parc, à quelques centaines de mètres. Leurs clochettes vont me bercer jusqu’au petit matin. Nuit en polaire.

12°C sous la tente à 21h00.

Demain, pas d’objectif : marcher, prendre du plaisir et basculer dans le Queyras.

 

 


 


Date de création : 27/02/2010 @ 21:29
Dernière modification : 27/02/2010 @ 21:30
Catégorie : QUEYRAS - GR58
Page lue 2995 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Connexion...
  Membre: 0

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 4

Total visites Total visites: 277039  

Record connectés:
Record connectés:Cumulé: 168

Le 01/06/2012 @ 06:46


Webmaster - Infos
Vous êtes ici !
^ Haut ^