Texte à méditer :  Le bonheur c'est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles.   GANDHI
Image au hasard
queyras342: Lac des Egourgéou
Lac des Egourgéou
Randos

Fermer 0) Cartes

Fermer 1) Alimentation

Fermer 2) Matos

Fermer 3) Régles de sécurité

Fermer 4) Trucs en vrac

Fermer ALPES - GR5

Fermer CHARTREUSE - GR9

Fermer COMPOSTELLE - GR65

Fermer OISANS - GR54

Fermer PYRENEES - GR10

Fermer QUEBEC - Route Verte 2

Fermer QUEYRAS - GR58

Fermer VERCORS - GR91

Vous êtes d'ici aussi !
2) Matos - Sac à dos
Sac à dos
 
Le choix du sac à dos, au même titre que le choix des chaussures et de la tente doit s’opérer avec précision et application.
 
On évitera de tomber dans le piège que tendent trop souvent les gros sac à dos. Tel Ulysse solidement attaché au mât de son navire, ne succombez pas aux sirènes qui incitent à acheter un gros sac à dos de 80 litres ou plus. Les gros sacs à dos ont cela de rassurant : on a l’impression illusoire
de pouvoir emporter beaucoup d’équipement dont on aura toujours l’utilité ou nécessité. M’ouais, en théorie cela est plausible. Mais lorsque vous remplissez votre sac, n’oubliez pas qu’en premier lieu, avant d’y mettre un duvet, des vêtements ou des provisions, avant toute chose, vous y mettez
surtout du POIDS !
Deuxième piège des gros sacs à dos : on a toujours envie de les remplir à raz bord. Petit test chez vous : Si déjà au plat, sur la douce moquette ou le parquet, vous trouvez le sac « un peu lourd » imaginez ce qu’il en sera après mille mètres de dénivelé !
Lors du Tour de l’Oisans, j’avais fait cette erreur grossière de croire que la réussite d’une randonnée réside dans le volume du sac à dos.
Non, non, non !
Eviter les gros sacs à dos
De même que les gros volumes, il faut aussi écarter les sacs pesant à vide, plus de 2300 g.
Une marque anglaise propose un sac à dos, à moins que ce ne soit un fer à repasser (?!!!) pesant 3750 g.
Presque quatre kilos de poids mort sur le dos, c’est folie.
 
Le sac à dos idéal pour la randonnée de quelques jours à plusieurs semaines
fait autour de 50 litres pour moins de deux kilos.
 

● Armature : Dos moussé, filet tendu, chacun trouvera son bonheur en fonction de ses goûts. Evidemment le filet évite trop de transpiration persistante. 
 
● Double compartiment : Tous les sacs à dos ou presque proposent le système de double compartiment. Celui du bas étant réservé au duvet. Pour des sacs intermédiaires (50 litres ou moins), cette séparation n’est pas utile, car on a vite fait d’atteindre le fond du sac par le haut. Le choix d’un sac
ne réside pas dans cette spécificité, aléatoire et secondaire.
 
● Poches latérales : Deux grandes poches suffisent. Pas nécessaire d’acheter un sac qui regorge de poches en superposition les unes des autres, façon poupées gigognes. Plus il y aura de poches, mieux vos affaires seront compartimentées certes, mais plus vous perdrez de temps à les y chercher… Deux grandes poches latérales suffisent et si à leur base se trouve un filet élastique, c’est le bonheur.
 
● Autres poches : généralement deux sur le rabat du sac. Pour y ranger une carte, des papiers, une bougie ou un briquet, une lampe.
 
● Poche filet : S’il n’y en a pas sur les côtés, elle doit se trouver derrière le sac (frontale). Cette poche filet est INDISPENSABLE.
Bien aérée, on y placera selon l’usage : la serviette mouillée ou du linge à sécher, le petit sac poubelle ou du petit grignotage rapidement accessible.
 
● Poche ceinture : Certains sacs à dos commencent à en proposer, une ou deux sur la ceinture. Excellent emplacement pour un stylo, un baume pour les lèvres, des clés, une boussole ou des photocopies de carte.
 
● Poche gourde souple : Tout contre le dos, pour accueillir votre gourde souple, sans qu’elle ne se balade dans le sac et ballotte en tous sens.
S’il n’y en a pas (c’est un tort), il vous sera facile d’en bricoler une avec un peu de nylon fin.
 
● Attache pour bâtons : équipement de série sur tous les sacs à dos. Utile et indispensable, à condition d’en avoir deux.
 
● Sangles porte matos en fond de sac : Idéalement deux est un minimum. La première accueillera la tente et la seconde le tapis de sol. Indépendantes bien sûr. D’autres sangles peuvent se trouver autour des poches latérales du sac. Servent plus à compresser le sac qu’à emporter véritablement du matériel important, volumineux ou de poids.  
 
● Cordon élastique sur le rabat : Généralement sur le haut du sac se trouve un petit élastique en croisillons. A défaut, sont présentes quatre boucles en plastique noir. Ce cordon élastique que vous pouvez rajouter si nécessaire permet l’emport de matériel supplémentaire ou d’attacher fermement une veste polaire sans plus d’encombrement.
 
● Sac fermant avec une ou deux sangles ? : Couramment la plupart des sacs à dos intermédiaires disposent de deux sangles pour fermer le sac. Cette parité est une spécificité importante car elle permet ici de pouvoir encore accrocher un peu de matériel derrière le sac, au cas où.
Les sacs fermant avec seulement une sangle dépassent rarement les 30 litres. 
 
● Housse anti pluie : Présente sur beaucoup de sacs à dos. Peut s’avérer utile. Certaines malheureusement sont parfois conçues juste pour couvrir le sac à dos… et seulement lui. Or on a souvent du matériel qui dépasse du sac, comme la tente, le tapis de sol, un sac plastique avec du ravitaillement, etc ; et l’usage de la housse devient problématique.
J’ai délibérément choisi de ne pas emporter la housse anti pluie « officielle ». Je la remplace avantageusement par un épais sac à gravats à l’intérieur du sac à dos. Toutes mes affaires sont stockées dans ce compartiment unique totalement imperméable. Je prévois une bonne trentaine de centimètres de plus à usage de rabat et suis ainsi certain par jour de pluie d’arriver le soir au bivouac avec l’intégralité du sac intact et des vêtements de rechange totalement secs.
 
● Personnalisation pratique : Il n’est pas interdit de faire preuve d’ingéniosité et de personnaliser intelligemment son sac à dos. Il peut arriver que le sac à dos que l’on estime idéal manque d’un petit quelque chose en plus. Du fil et une aiguille suffisent à le rendre totalement « opérationnel ». On peut ainsi rajouter des sangles, ou en enlever si on les juge inutiles (gain de poids !), se fabriquer un petit organiseur dans une poche, coudre une ficelle porte-clés ou un écusson qui personnalisera votre sac et en cachera la marque.
 
● Composition : Tous les sacs à dos sont généralement constitués de polyamide suffisamment résistant pour vous permettre de randonner en toute tranquillité.
 

Date de création : 01/05/2008 @ 08:30
Dernière modification : 08/05/2008 @ 15:23
Catégorie : 2) Matos
Page lue 6117 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Connexion...
  Membre: 0

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonyme en ligne: 1

Total visites Total visites: 351921  

Record connectés:
Record connectés:Cumulé: 168

Le 01/06/2012 @ 06:46


Webmaster - Infos
Vous êtes ici !
^ Haut ^