Texte à méditer :  Le ciel et la terre sont en nous.   GANDHI
Image au hasard
compostelle1073:
Randos

Fermer 0) Cartes

Fermer 1) Alimentation

Fermer 2) Matos

Fermer 3) Régles de sécurité

Fermer 4) Trucs en vrac

Fermer ALPES - GR5

Fermer CHARTREUSE - GR9

Fermer COMPOSTELLE - GR65

Fermer OISANS - GR54

Fermer PYRENEES - GR10

Fermer QUEBEC - Route Verte 2

Fermer QUEYRAS - GR58

Fermer VERCORS - GR91

Vous êtes d'ici aussi !
COMPOSTELLE - GR65 - JOUR 06
Jour 6 – 1er avril 2009 – chemin de Compostelle
 
Des hauteurs de Grésin à Valencogne.
 
Pour la deuxième nuit consécutive, le double toit est sec. Départ à 8h25 de ce petit champ sympa en suivant les coquilles directionnelles disposées sans problème. A Grésin, l’église est fermée et la mairie n’ouvre que trois jours par semaine. Point d’eau devant l’école. En contrebas du village, le long de la D916, dans le bas côté goudronné gît un carton d’emballage de Subutex, substitut de l’héroïne. C’est pas bien de laisser traîner ses poubelles. Encore moins bien de se doper pour avaler plus vite les kilomètres qui séparent de Saint Jacques de Compostelle.
Si « San Jacobi » le savait, il en serait contrarié.
Jusqu’à la chapelle de Pigneux, le sentier est moitié goudronné, moitié en sous-bois. En entamant la descente, on aperçoit une immense construction dans la plaine, d’un seul tenant et gigantesque à souhait. Déjà hier soir en arrivant sur le lieu de bivouac, je distinguais cette impressionnante masse que je prenais pour une barre de béton style ville nouvelle perdue dans les champs. Il s’agit en réalité de l’usine de cochonnaille d’Aoste !
Jolie chapelle de Pigneux dont le portail aux couleurs pastel est orné de trois coquilles. Panneau du pays de Mandrin.
Coup de tampon à la mairie de Saint Genix sur Guiers, distante d’une dizaine de minutes. Les pèlerins voulant disposer d’un plus joli tampon contourneront le bâtiment de la mairie, pour aller juste en dessous à l’office du tourisme qui propose un vrai tampon jacquaire. Accueil sympathique et renseignements utiles. En franchissant le pont et le Guiers qui prend sa source en Chartreuse, nous entrons dans le département de l’Isère. Le balisage fait prendre immédiatement à gauche, pour longer la digue ombragée qui conduit avec certitude et platitude à proximité de Romagnieu après avoir franchit l’autoroute. Passage dans des champs vallonnés pour atteindre le hameau de la Bruyère (295 m). Là, un habitant a peint un joli banc de bois à l’effigie de drôles de pèlerins avec l’inscription « Compostelle à 1800 kilomètres ». La vérité kilométrique serait plutôt de l’ordre de 1720, ce qui n’est déjà pas si mal. Bonne pause agréable sur ce banc, en plein soleil retrouvé. Si vous avez soif, vous aurez de l’eau à quelques centaines de mètres, le long du GR65, en traversant la cour d’une ferme. Un bassin glougloute et un panneau vous indique même la fontaine. Les pauses se font plus nombreuses et plus durables aussi car la fatigue présente et la route encore longue. Quelques tours et détours dans des lotissements permettent d’élargir l’échantillonnage des chiens de garde aboyant à mon passage. Des gros agressifs aux petits teigneux, la gamme est large avant les Abrets où l’on arrive en passant devant la station d’épuration. Enfin j’ai trouvé quelque chose qui sent plus mauvais que moi !
Arrivé aux Abrets, il faut marcher encore un peu pour gagner le centre-ville avec l’office du tourisme, la mairie, la place et la fontaine.
La journée de randonnée vallonnée prend tout son sens à la sortie des Abrets. Appréciez le parcours dans les champs car l’itinéraire se fait ensuite en dents de scie avec une grimpette très accentuée après le hameau de la Bougentière. Cette route à forte déclivité menant en direction d’un château permet très rapidement de gagner en altitude et en panorama sur la vallée. Quelques saute moutons dans les collines boisées ou champêtres aident à passer les Allimards. Une bonne demi heure encore pour arriver à l’entrée de Valencogne, petit village tout en longueur perché à 552 mètres, au milieu des champs, des collines boisées et des vaches.      
 
Durée effective de marche : 7h29
 

Date de création : 12/06/2009 @ 18:47
Dernière modification : 12/06/2009 @ 19:02
Catégorie : COMPOSTELLE - GR65
Page lue 3155 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Connexion...
  Membre: 0

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonyme en ligne: 1

Total visites Total visites: 351919  

Record connectés:
Record connectés:Cumulé: 168

Le 01/06/2012 @ 06:46


Webmaster - Infos
Vous êtes ici !
^ Haut ^